Comment bien préparer ses vacances grâce à l’Ostéopathie ?

Une valise trop lourde, une position inconfortable, un sommeil difficile, et une peur bleue de rater le début des vacances…en clair les vacances : ça se mérite. Mais il existe des solutions pour que cela se passe bien mieux que dans vos souvenirs ! En ostéopathie nous avons quelques astuces …

 

LES VACANCES COMMENCENT …

 

Toute l‘année, votre corps est en alerte. Le travail, le quotidien surchargé, les études…vous gardent en haleine, on peut dire que vous êtes dans une sorte de mise en tension permanente.

Avez vous déjà remarqué que vous avez tendance à tomber malade, une fois passée une échéance importante ?

 

Un exemple : vous préparez pendant plusieurs mois un topo très important qui va jouer un rôle primordial dans votre carrière (une augmentation à la clé ? ). Pendant des semaines, vous dormez peu, vous cogitez, vous ne pensez qu’à ça. Vous n’êtes plus du tout à l’écoute de votre corps car vous n’avez pas le temps. Vous le nourrissez mal, pas le temps pour le sport, en plus il fait trop froid dehors, autant profiter du peu de temps que vous avez à dormir un peu. Votre présentation arrive, tout se passe bien (plus ou moins !) et le lendemain (ou quelques jours après si vous êtes chanceux), vous vous réveillez malade. Vous, qui pensiez que vous alliez enfin  avoir un peu de répit, il vous faut maintenant prendre soin de votre corps, qui gentiment s’est tu le temps de résoudre vos problèmes. Une fois, la grosse échéance passée, vos défenses tombent, et vous vous retrouvez avec cette grippe, gastro, angine…que vous pensiez avoir si bien esquivé cet hiver. Il s’agit du phénomène de DECOMPENSATION.

 

Pour les vacances, c’est le même phénomène qui se produit. Une fois les tensions du quotidien relâchées, votre corps ne sait plus s’adapter. Vous risquez plus facilement de vous blesser, et même avec une tache qui vous semble simplissime.

Toute l’année, vous ressentez parfois des douleurs qui au bout de deux ou trois jours, se calment seules.  Cela signifie que votre corps s’est adapté, il a compensé à sa manière pour vous soulager. Cependant cela ne veut pas dire que le problème a disparu sur le long terme. La douleur peut revenir quelques temps après ou se manifester par d’autres symptômes, d’autres localisations liées à l’adaptation elle-même.

C’est le rôle de votre ostéopathe de trouver la source du problème, douleur toujours présente ou pas, l’ostéopathe retrouve les circuits d’adaptation et de compensation que votre corps a mis en place pour vous soulager. Il effectue une sorte de remise à zéro pour vous préparer à la suite, aux vacances par exemple! Une bonne façon de commencer ses vacances du bon pied !

 

 

 


Les Trajets

Quelque soit votre moyen de locomotion, nous avons tous l’impression d’avoir d’autant plus mérité nos vacances après les longues heures de trajets qui nous ont conduits à notre destination.

 

Un Voyage en avion? Vous ressentez la tension avant d’arriver à l’aéroport par peur d’être en retard, il vous faut trouver le bon comptoir, vous faire fouiller par la sécurité plusieurs fois consécutives, vous ne retrouvez plus le passeport, puis la carte d’embarquement s’est faufilée à la page 152 du livre que vous n’avez pas encore commencé, vous espérez avoir bien préparé votre valise à soute pour pas que le douanier ait à ouvrir tout ce travail bien plié à la maison pour retrouver votre lime à ongle a bout pointu que vous avez omis d’enlever de votre trousse…bref vous avez hâte d’être dans l’avion ! Enfin assis dans l’avion et après toutes ses péripéties, vous êtes très mal installé !

 

Voici quelques astuces pour rendre votre trajet en avion un peu plus confortable surtout si vous êtes amené à y rester plus de 6 heures :

 

Certains sièges sont plus confortables que d’autres : les sorties de secours, les premières rangées … mais c’est places sont rares et si vous n’avez pas la chance de faire partie de ces privilégiés

 

Nous vous conseillons de prévoir une tenue confortable, la place étant restreinte. Tous bon passager se retrouve à se contorsionner pour trouver quelques heures de sommeil. Laissez le jean rêche qui vous sert à la taille dans la valise et privilégiez votre jogging le plus agréable.

 

Levez vous régulièrement pour faire des aller retours dans le long couloir de l’avion.

 

Le port de bas ou chaussettes de contention peut rendre votre voyage plus confortable. Elles ne sont pas réservées aux « malades » ! La contention facilite le retour veineux et draine votre jambe, malgré la position assise prolongée et la pression atmosphérique de l’avion. Le risque de phlébite diminue considérablement. Parlez en à votre médecin ou pharmacien !

 

Faites des exercices pour respirer, bouger vos jambes, vos bras…Votre ostéopathe vous montrera des mouvements adaptés et possible à réaliser sur votre siège d’avion.

 

 

Pourquoi nos oreilles se bouchent-elles dans l’avion ? 

 

La pression au décollage comme à l’atterrissage varient de façon très rapide. Il s’agit de barotraumatisme : la pression interne de votre oreille et la pression extérieure n’arrive pas à s’équilibrer. Cette pression est notamment régulée par la Trompe d’Eustache qui relie le nez, la bouche et l’oreille. Si vous êtes enrhumé ou que vous avez le nez bouché ou toutes autres infections ORL, ce phénomène est accentué et peut s’avérer très douloureux.

 

Des solutions sont possibles :

 

-    En Ostéopathie, des techniques pour aider à décongestionner les sinus, et travailler sur la trompe d’Eustache sont très efficaces avant et après le voyage. Grace à ces techniques douces, vous pouvez partir l’esprit plus tranquille.

 

-   Pendant les phases de décollage et d’atterrissage, prévoyez des gommes à mâcher ou des bonbons à sucer. La création de salive et la déglutition permettent a vos oreilles de s’équilibrer à la pression extérieur.

 

-   - La manœuvre de Vasalva : Peut être la pratiquez vous déjà sans connaître son nom. De façon douce : Prenez votre respiration, bouchez votre nez avec vos doigts, bouche fermée et souffler à l’intérieur de votre bouche. Vous pouvez alors entendre un petit clac dans l’oreille. Attention cette manœuvre efficace dès le début de la descente de l’avion pour amorcer son atterrissage, ne doit pas être réalisée trop fréquemment et trop intensément car elle traumatise votre oreille. Si elle s’avère très efficace, elle n’est pas anodine, car cette technique modifie transitoirement votre fréquence cardiaque, votre pression veineuse et intra-thoracique. N’en abusez pas.

 

 

Que ce soit en train, en voiture ou en avion,  le problème reste le même. Il vous faut lutter contre la position assise prolongée, ce qui dans ce contexte reste difficile. Essayez de changer régulièrement de position, et en avion ou en train si vous croisez les jambes ne restez pas des heures avec la même jambe croisée, mais alternez.

Lors d’un long voyage en avion il est indispensable de prendre un peu de temps pour faire quelques pas dans les couloirs.

 

Quand vous êtes au volant, faire des pauses est indispensable pour des raisons de sécurité et pour le bien-être de vos passagers. Se reposer c’est vous permettre de mieux vous concentrer sur la route.  Mais profitez-en aussi pour vous mobiliser : marcher un peu reste le minimum. Pensez à bien relâcher les épaules, car tout au long du trajet, au volant, avec la circulation et le stress des embouteillages, on a souvent tendance à élever les épaules et à terme cela fatigue les muscles et peut créer des douleurs au niveau des épaules et des cervicales.

 

 

     


Bien porter sa valise

Si vous avez des bagages lourds à porter, pas de panique ! Le dos a des structures relativement solides et vous pouvez vous pencher en avant ; vous n’avez pas nécessairement à fléchir les genoux pour porter cette charge, MAIS à condition de le faire lentement et ce, surtout si vous n’avez pas l’habitude de porter des objets lourds.

 

Quand vous soulevez un sac lourd il faut éviter de se précipiter pour faire le mouvement, car la vitesse additionnée au poids de l’objet crée plus de contraintes dans les tissus. Si c’est un bagage que vous portez à la main n’hésitez pas à changer souvent de bras/d’épaule (et d’alterner bras, main, épaule d’ailleurs) Surtout si vous n’avez pas l’habitude de porter des charges lourdes.

 

Une question ? N'hésitez pas à nous contacter, vos ostéopathes sont à vos dispositions pour vous aider aux mieux à bien profiter de vos vacances bien méritées !

 

JS & MLB

Bon Voyage !

Écrire commentaire

Commentaires : 0